Fantastique archéologie en Russie

Fantastique archéologie en Russie – 21/01/17

Pendant plus d’un siècle, l’Union soviétique a conservé un grand nombre de ses secrets. Aujourd’hui, la fantastique archéologie de Russie refait surface grâce à la perspicacité de chercheurs indépendants qui révèlent ce qui a longtemps été caché, ou tout simplement ignoré. C’est souvent vers l’Amérique du Sud que se sont braqués les projecteurs de l’information pour mettre en relief des constructions archéologiques monumentales. Mais c’est en fait toute la planète qui recèle de nombreux vestiges extraordinaires, et la Russie est loin d’avoir tout livré.

 

Une étonnante technologie

Depuis de nombreuses années, j’essaie d’offrir à mes lecteurs un large éventail des plus fameuses énigmes archéologiques en pointant des découvertes et des lieux particulièrement impressionnants que l’on peut retrouver dans les articles de ce site, mais aussi dans mes livres. Internet permet aujourd’hui de dépasser les frontières, et de découvrir des artéfacts impossibles ou des constructions gigantesques devant lesquels l’archéologie académique reste sans réponse.

Fantastique archéologie en Russie

L’auteur Erich von Däniken qui fut à l’origine de la thèse des « Anciens astronautes »

Dans cet angle mort, se sont engouffrées des personnes sérieuses, mais aussi bon nombre de fantaisistes en mal de science fiction et de romanesque. Au risque de me répéter, je dirai que la facilité et le goût du fantastique conduit toujours ceux qui n’ont pas de réponse, aux mêmes conclusions.

Leur crédo est devenu très vite viral depuis les années soixante-dix car, selon eux, puisque les civilisations passées n’étaient pas capables d’avoir la technologie suffisante pour construire des monuments gigantesques de ce genre, c’est qu’une technologie extraterrestre leur est venue en aide. Et voilà l’affaire conclue !

L’hypothèse est tellement alléchante qu’elle a séduit et séduit encore des foules entières. De nombreuses personnes en ont fait une théorie qui perdure encore mais qui de plus en plus laisse sceptiques des chercheurs sérieux.

Vers une autre hypothèse

Tout au long de mon travail, depuis des décennies, j’essaie d’apporter une autre hypothèse (qui peu à peu est curieusement reprise par certaines personnes en mal de probité) qui est celle que ce ne sont pas forcément des extraterrestres qui sont à l’origine de ces constructions gigantesques, mais bien des géants terriens qui vivaient dans un passé vieux de plusieurs millions d’années au sein de civilisations depuis longtemps oubliées, enfouies et disparues. Je parle de cela, de manière exhaustive, dans mon livre : « Le choix atlante ». Fantastique archéologie en Russie

Au Moyen-âge lorsqu’on ne comprenait pas un phénomène insolite on l’attribuait soit à Satan, soit on disait qu’il s’agissait d’un miracle. C’était la conclusion « fourre-tout ».

Aujourd’hui avec notre époque, elle est devenue « la thèse extraterrestre ». On remplace certes, mais on ne change pas le comportement dû à l’ignorance.

Je le répète aussi pour être bien clair, est-ce pour autant que je n’accrédite pas l’existence d’extraterrestres venus sur Terre ? Certainement pas ! Je m’en explique largement dans mes livres et le ferai peut-être de manière encore plus explicite dans de futurs ouvrages.

Dans tout mon travail, je me base sur des recherches personnelles, mais aussi et surtout sur l’Enseignement hermétique qui est la Sagesse du Monde. C’est le « gabarit » qui permet d’avancer sur un Chemin lumineux et sûr et non pas sur un terrain illusoire, fait de miroirs aux alouettes.

La Science hermétique est très claire à ce sujet et ce qui est dit à propos des « extraterrestres » est beaucoup plus fantastique que beaucoup d’élucubrations ou de réels témoignages que l’on nous propose aujourd’hui. Peut-être en parlerons-nous un jour.

 

Le savoir des anciennes civilisations

Quoi qu’il en soit, beaucoup de personnes aujourd’hui rejoignent peu à peu l’hypothèse que je défends depuis de très nombreuses années, concernant les civilisations disparues, en le reprenant à leur compte. Le fait est que pour bien comprendre ce passé lointain, il faut avoir étudié sérieusement les textes sacrés des anciennes civilisations, mais pas que cela. Il faut avoir une connaissance synthétique de l’Enseignement hermétique, car tout y est dit. En envisageant le sujet de cette façon, la « théorie extraterrestre » se dégonfle comme un soufflé.

Certains se lancent avec enthousiasme sur la voie de la découverte d’artéfacts archéologiques (ce qui est une très bonne chose) mais en reviennent avec plus d’interrogations qu’au départ ou avec des opinions personnelles qui n’apportent rien de concret quant à la réalité de l’affaire. Beaucoup aujourd’hui commencent à comprendre que la théorie « extraterrestre » a fait long feu et se tournent vers des directions plus crédibles, comme celle du savoir des Anciens, que je défends depuis tant d’années et que j’ai finalement exposé en détail dans mon livre « Le choix atlante ».

Fantastique archéologie en Russie

Les colossales statues de l’Île de Pâques

L’enseignement hermétique nous apporte de nombreux détails concernant ces antiques civilisations, dont la plus connue est l’Atlantide. De ce continent merveilleux, nous ne connaissons que ce que le sage Platon a été autorisé à nous dire.

Étant initié aux Mystères de l’Égypte, il en savait beaucoup plus que ce qui est relaté dans Timée et Critias, les deux seuls fragments qui nous sont parvenus de ses discours.

En fait ici, Platon ne parle que de la dernière Atlantide, celle qui s’effondra définitivement dans les eaux de l’Océan Atlantique  il y a environ 12 000 ans.

Mais il y eut d’autres civilisations atlantes, dont la plus ancienne était florissante il y a plus de 4 millions d’années, comme je l’explique dans mon livre. Bien entendu, après un temps si lointain, les civilisations, les restes humains et animaux, les constructions, les terres etc. sont détruits, enfouis, transformés. Même la géographie de la planète fut modifiée.

 

Le récit des textes sacrés

Il faut en venir à la conclusion qu’il ne subsiste au fond, que très peu de choses de ces antiques civilisations qui étaient peuplées de géants. Les textes sacrés en parlent et je vous invite à lire, sur ce site, les articles que j’ai écrits concernant différents manuscrits qui relatent ces faits. Certes, il faut aussi pouvoir et savoir décoder, car le langage utilisé dans ces textes est déformé souvent par la traduction mais surtout par le mode de pensée contemporain. Fantastique archéologie en Russie

C’est ainsi que les Dieux venus du ciel, par exemple, ou les guerres dans le ciel, les anges, ou encore les archontes etc. ne sont pas du tout la narration de l’histoire d’êtres venus « d’ailleurs » (bien que cela se soit aussi passé) mais la description d’autres phénomènes que nous développerons peut-être un jour, car hors sujet ici.

Chacun aura compris que ces thèmes demandent une réelle analyse approfondie sans laquelle on se perd en conjectures, en traversant aisément le mur du son de l’élucubration.

Ainsi donc nous retrouvons aujourd’hui ces nombreux artéfacts de pierre, des mégalithes, des objets, anachroniques, ou encore des ossements ou traces humaines géants. Tout cela représente les rares indices de ce qui subsiste des anciennes civilisations cyclopéennes qui exerçaient leur pouvoir sur la Terre il y a des centaines de milliers d’années et plus encore.

Fantastique archéologie en Russie

« Les Atlantes » à Tula au Mexique

Aujourd’hui ces vestiges archéologiques muets donnent le vertige car notre civilisation n’est pas encore en mesure de comprendre ce qui la dépasse, puisqu’elle vit dans un confort cartésien qui la rassure mais qui est en réalité l’objet d’une manœuvre, où la contre-vérité est maitresse.

Mais cela est encore une autre histoire. Comme l’être humain n’a pas été habitué à employer le langage authentique de l’Enseignement universel, il regarde endormi, avec une conscience somnolente ces constructions multimillénaires  et autres artéfacts, sans en comprendre l’origine.

C’est pourquoi, dans tous les domaines, notre « éducation » notre « savoir » est, depuis toujours, réglé selon la volonté de puissances qui ne s’exposent pas, mais qui agissent de manière sous-jacente. Ainsi va l’humanité, enfermée dans son rêve.

 

 Fantastique archéologie en Russie

Ainsi en va-t-il de même pour la Russie, ce pays longtemps ignoré et resté secret pour des raisons politiques, mais dans lequel existent des constructions mégalithiques et autres vestiges absolument hallucinants. Les Russes commencent seulement, depuis quelques années, à découvrir leur propre patrimoine antédiluvien.

En effet leur pays est géographiquement le plus grand du monde et la Sibérie (longtemps difficile d’accès, mais aussi d’autres régions) est un territoire qui possède des restes significatifs de très vieilles civilisations.Fantastique archéologie en Russie

Il faut savoir, d’après ce que nous rapporte la Tradition hermétique, que tous les continents actuels ont, à différentes époques, été le creuset d’anciennes civilisations.

Pour ne prendre que la Grande Atlantide, sachez qu’elle s’étendait du centre de l’actuel océan Atlantique jusqu’à l’actuel Brésil, mais que d’autres terres plus éloignées étaient habitées par des civilisations plus anciennes encore.

Les flux migratoires existaient aussi, et les civilisations se construisaient et se défaisaient en fonction des conflits mais aussi des mouvements géologiques et autres cataclysmes, ce qui transformait la géographie initiale.

De la sorte, des contrées connues aujourd’hui comme la Russie et des régions comme la Sibérie, faisaient partie d’un continent qui était alors habité par des êtres que l’on considère aujourd’hui comme des géants. Ainsi, trouvons-nous de nombreuses structures quasi impossibles dont certains vestiges existent encore aujourd’hui.

 

Pierres colossales sur la montagne Shoriya

Sur la montagne Shoriya (région de Kemerov, Russie) le géologue Pochetkin fit en 1991, une découverte qui a rendu perplexes de nombreux scientifiques. En effet un mur de pierres rectangulaires empilées les unes sur les autres, a été découvert il y a quelques années et porte déjà le nom de «Stonehenge russe».

Fantastique archéologie en Russie

Les fantastiques mégalithes de Russie – Voyez l’énorme masse de ce seul bloc

Bien qu’il ait suscité l’intérêt des chercheurs, il n’a pas été correctement exploré par manque de financement. La recherche n’a été reprise qu’à l’automne 2013. Les blocs de granit découverts sont impressionnent par leurs dimensions.

Les murs d’une hauteur de 40m sur une longueur de 200m, sont construits selon une technique polygonale de maçonnerie. Certains blocs ont une longueur de 20m sur 5 à 7m de hauteur. Chaque bloc –dit-on- pèserait plus de 1000 tonnes !

Bien entendu les scientifiques s’interrogent sur les moyens techniques utilisés pour tailler ces blocs massifs car, une fois de plus, si l’on ne considère pas que ces vestiges proviennent de civilisations  très avancées du passé, il est difficile de parvenir à une conclusion scientifique d’aujourd’hui.

Cela intrigue d’autant plus que l’on se demande comment ces blocs ont pu être levés et transportés jusqu’à l’emplacement où ils se trouvent sur la hauteur de la montagne. Là encore, au regard de ce qui vient d’être dit dans cet article concernant les anciennes civilisations d’un passé proto-historique, on imagine que les humains de cette époque étaient réellement gigantesques.

 

 

Découvrez ici les vidéos

Les différentes vidéos présentées ici ont été faites par des Russes et sont par conséquent compréhensibles dans cette seule langue. Pour ceux qui ne l’entendent pas, ils pourront néanmoins bénéficier des formidables images qui se passent de commentaires.

 

L’ancienne ville de Slavic-Aryan en Altai

Fantastique archéologie en RussieLa ville antique de Slavic-Aryan (présentée dans une vidéo mise en ligne sur le site http://arigrad.ru/) fut découverte par le géologue et explorateur Alexander Bespalov, à l’été et l’automne 2012. Pour éviter des pillages et une déprédation du paysage, de fausses pistes sont données quant à l’emplacement exact de ce complexe. Mais d’ores et déjà certaines personnes connaissent la localisation.

 

 

La Crète Arakulsky Sheehan en Russie

Elle est formée de dalles énormes de granit et de blocs taillés. Selon les témoins, Sheehan rappelle la muraille de Chine ou bien encore une énorme forteresse. L’origine est inconnue. Il y a également, comme le montre la vidéo, d’étranges sculptures. Certains blocs semblent avoir été sciés de manière très précise avec des outils perfectionnés.

 

Vottovaara

Fantastique archéologie en RussieSitué à 20 km du lac de Sukkozero en république de Carélie (Russie) près de la Finlande, Vottovaara est une montagne célèbre pour son paysage jonché de roches. Le recul et la fonte des glaces a laissé des blocs étranges, connus des habitants alentours. Pour eux, des portions de la montagne, représentant les esprits de la terre qui étaient considérées comme sacrés pour le peuple saami. Celui-ci croyait que les esprits vivaient dans ces pierres. Quoi qu’il en soit de tels agencements, comme on peut en trouver à Marcahuasi au Pérou sont des vestiges d’une histoire inconnue qui se perd dans la nuit des temps.

 

Kolyma

En Russie toujours, les mégalithes de Kolyma

Fantastique archéologie en Russie

 

 

 

 

 

 

 

Karatag

Fantastique archéologie en RussieA voir aussi les mégalithes mystérieux de la montagne Karatag

 

 

 

Sokkolina

Fantastique archéologie en RussieMégalithes et cavernes. Effets résonateurs dans le massif rocheux Sokkolina

 

 

 

Il y aurait encore beaucoup à montrer, mais cet article, non exhaustif, a pour but de donner une idée de ce que furent ces grandes civilisations antre-diluviennes sur toute la surface de la Terre. Les vestiges qu’elles nous ont laissés, sont à la fois un témoignage de leur grandeur mais aussi un message qui présente à la fois la vanité de la vie sur notre planète, sa beauté, mais surtout une invitation à sonder notre propre conscience car c’est en elle que réside l’unique Réalité.

 

Guillaume Delaage