LE GRAND SOMMEIL

Le grand sommeil – 09/17

Sommes-nous plongés dans un grand sommeil ? Face à une civilisation qui s’embourbe et qui n’apporte que peu de réponses, face à un désaveu existentiel, beaucoup s’interrogent. La technologie avance certes, mais au détriment de la psychologie humaine. Le monde veut séduire par des artifices, mais la réalité profonde de l’individu est en panne d’explication.

 

Les plaisirs immédiats

Les repères offerts par notre société, sont loin d’aborder les problèmes fondamentaux de l’être. Partout, les médias ne cessent d’alimenter les peurs  et les angoisses. La mort est partout présente dans l’actualité, et nos yeux ne se fixent que sur la souffrance, voire l’horreur. Pourquoi Le grand sommeildonner ce visage de la mort ? Pourquoi alimenter ce sentiment de crainte, sinon pour tenter de pétrifier notre Réalité intérieure ?

Il est certes normal de présenter l’actualité, mais c’est le plus souvent par le côté dramatique, sans compter la manipulation qui en est faite. Mais cela est une autre histoire.

La guerre, le terrorisme, les catastrophes naturelles, la famine, la maladie, la haine, nous sont sans cesse jetés au visage pour créer un déséquilibre, une peur qui va s’ancrer en nous et se visser dans notre âme dans la perspective d’obstruer l’accès à notre vie spirituelle. Les religions ne savent plus répondre aux attentes profondes et intelligentes que se posent la majorité des gens.

 

C’est alors que dans ce monde aseptisé de toute idée spirituelle, des forces perverses poussent le flot humain à croire à des plaisirs immédiats dont les slogans sont les satisfactions sous toutes formes, le profit à outrance et le culte du corps et de la personnalité. A ce stade l’humanité plonge dans une anesthésie de laquelle il est difficile de s’extraire, car la conscience s’endort au profit du rêve et de l’illusion.

 

Nous devenons alors insensibles à ce que nous sommes vraiment, insensibles aux vérités profondes de l’être, à la Réalité intérieure. Ainsi peu à peu, la vie spirituelle s’efface dans un sommeil profond et les seuls modèles illusoires et ternes qui nous sont offerts, sont le constat d’un monde aux abois, un monde autodestructeur qui valorise l’égo. Tout est conçu pour tuer l’Homme réel au profit de l’homme animal dans son aspect le plus matériel.

 

Le grand sommeil

Mais la terrible illusion va plus loin, en donnant du grain à moudre à beaucoup de personnes sincères. En effet – nous pouvons le constater chaque jour – des marchands de rêve s’immiscent dans ce « grand jeu » afin de conduire grand nombre d’individus à plus de désarroi.  C’est alors que le New age ouvre grand ses portes en donnant de fausses interprétations de la spiritualité, en véhiculant mensonges et illusions.

 

La Grande tradition hermétique multimillénaire est alors bafouée et confondue (par manque d’information) avec des élucubrations inventées par des personnages peu scrupuleux : on parle avec les « anges », on fait croire que, par canalisation, on a des contacts avec des « maîtres ascensionnés », dont les messages sont mièvres et insipides, on s’attache à des chamans qui nous promettent une ouverture de conscience par le biais de plantes psychotropes, que sais-je ? Le problème est que, comme toujours, on se sert d’une Vérité pour la travestir ensuite.

Le grand sommeil

Voici une image typique d’une manipulation concernant les Maîtres de Sagesse. On prend une Vérité que l’on trafique pour mieux la détourner de son sens premier. Les portraits sont purement fantaisistes.

 

Ainsi, les Maîtres de Sagesse que très peu de personnes sur terre ont pu connaître ont été défigurés par le New Age pour en faire des maîtres dits ascensionnés que l’on peu contacter à l’envi ! Voilà une manipulation qui profite comme toujours à ceux qui veulent valoriser leur ego. Pour avoir une idée conforme à la Tradition de ce sujet lire l’article Les Maîtres de Sagesse et les secrets de l’Histoire.

 

Bref on essaye tout et rien, car il n’y a plus ni repères ni Voie d’expression spirituelle…en apparence. Chacun dit la sienne, selon l’expression populaire, et faute de connaissance on croit n’importe qui.

 

C’est parce que le monde nous pousse à la rapidité, au profit personnel, à la frénésie, à l’autodestruction que nous oublions notre véritable nature. La vie et la mort sont indissociables. C’est parce que l’on nous contraint à croire que nous n’avons qu’une vie, que nous sommes seulement des personnalités finies, qu’il faut profiter de la vie quoi qu’il arrive.

 

C’est ainsi que beaucoup perdent  le sens de la Réalité. Fort heureusement, l’Enseignement hermétique reste le guide multimillénaire pour sortir de cette prison. Il nous apprend que la vie est un terrain d’expérimentation et d’évolution de la conscience, que chacun de nos pas pour saisir le sens profond de notre existence, est un pas supplémentaire vers la Libération.

Le grand sommeil

La mort, dont la majeure partie de l’humanité a si peur, est un transfert de conscience, une nouvelle expérience de vie. C’est l’attachement à la forme, à la matière, c’est aussi et surtout notre ignorance qui nous donne cette peur viscérale de la mort.

 

Chaque nuit, le sommeil est l’allégorie de la mort et chaque matin une nouvelle naissance avec de nouvelles promesses et de nouvelles opportunités. Si nous essayons de voir la vie sur « l’autre versant » c’est-à-dire en se dépouillant de la peur et en recherchant la sérénité en soi, alors toutes ces angoisses disparaîtront peu à peu, pour laisser briller l’étendue infinie de la conscience.

 

Avec le coeur

Guillaume Delaage