LA MAGIE DES PARFUMS

« Les parfums, les couleurs et les sons se répondent », disait avec justesse Charles Baudelaire. La magie des parfums  a toujours fasciné par les propriétés subtiles qui la caractérisent. En effet, tout dans la nature a une correspondance de règne en règne, que se soit dans les fluides vitaux ou autres manifestations naturelles. Tout en fait est lié, mais l’homme ne se souvient plus des « accords » harmonieux de tout ce qui l’entoure, afin d’en tirer le meilleur bénéfice.

La magie des parfums

Dans l’Antiquité, les parfums étaient considérés comme un ornement mais le plus souvent servaient à la purification des lieux  et à l’élaboration de cérémonies rituelles ou magiques. Les parfums étaient savamment préparés et ces mêmes prépérations étaient tenues secrètes.

Au XVIIe siècle, Johannes Smetius rapporte que de nombreuses personnes étaient guéries de leurs maux en passant uniquement devant la boutique d’un apothicaire très réputé, passé maître dans son art. Les parfums étaient si bien traités qu’ils agissaient à distance.

Les parfums suaves ne sont pas toujours les plus agissants sur la santé. Au contraire, ceux qui répandent une odeur aromatique, comme la sauge, le romarin, etc., permettent de ranimer l’énergie vitale.La magie des parfums

Je n’aborderai pas ici l’usage des parfums dans le cadre de certaines pratiques pour attirer le monde élémentaire dans la recherche de certains phénomènes, car la plupart du temps ces procédés sont plus néfastes qu’utiles.

Dans le domaine curatif, une certaine magie consistait à fabriquer des « sachets » dans lesquels des plantes et des préparations étaient mélangées.

Ceux-ci étaient placés sur la partie malade du patient par laquelle pénétraient les émanations fluidiques parfumées. On utilisait aussi des vêtements, des ceintures imprégnées, qui avaient le même effet.

 

Une Magie naturelle

La magie des parfumsLa magie des parfums était présente également dans les amulettes et les talismans qui étaient sublimés par des effluves spécialement additionnées à la conjoncture astrale et à d’autres techniques. La science ne connait pas encore le pouvoir des parfums dans l’accord vibratoire d’un être humain.

Cette Magie naturelle, si elle était connue, pourrait soigner de nombreuses maladies. L’aromathérapie, bien qu’embryonnaire et ne jouant pas uniquement sur l’action des effluves, est un des outils curatif.

Dans l’Antiquité on connaissait bien l’influence des parfums et fumigations. C’est ainsi que dans le temple d’Isis à Memphis on venait recourir au don des dieux pour obtenir une guérison ou des songes prophétiques qui répondaient à certaines interrogations.

Après une nuit passée dans le temple, le patient endormi sur une peau de chèvre imbibée de parfums magiques, se réveillait avec sa réponse. Les fumigations spéciales avaient agi à la fois sur le corps et sur l’âme.

L’odorat est le plus élevé des sens purement physiques et dans les règnes inférieurs, c’est le règne végétal qui émet les radiations les plus subtiles. Celles-ci, pour les plus élevées d’entre elles, créent un pont avec le Plan spirituel.Ce n’est pas pour rien que les centres d’énergie de l’homme sont appelés lotus et que l’homme lui-même est appelé « la plante à sept feuilles ».

 

Avec le cœur

 

La magie des parfums – 10/08/2014

 

Guillaume Delaage