LA MUSIQUE DES SPHÈRES

La musique des sphères intrigue et interroge. Que représente-t-elle? Depuis la nuit des temps, l’humanité a sans cesse tourné son regard vers les étoiles. On sait par exemple que les prêtres Babyloniens étaient très versés en astrologie traditionnelle, celle-là même que l’on retrouvera plus tard chez les Sabéens.

 

Pythagore

Le Grand Adepte que fut Pythagore était, bien évidemment, très au fait des Lois hermétiques et des Correspondances universelles. C’est lui qui mit en évidence ce qui est désormais appelé la Musique des Sphères.La musique des sphères

La Science hermétique a toujours exposé que les relations réciproques entre les planètes et les étoiles sont aussi harmonieuses que celles qui existent entre les globules du sang et que chacun d’eux subit l’influence des autres tout en les influençant à son tour.

L’univers est donc un vaste réseau, comme je l’ai mentionné dans un précédent article (voir article ). L’espace est donc une sorte de « bain » invisible à nos yeux et à nos limitations, dans lequel « flotteraient » tous les corps célestes.

La différence de masse et de distance des différentes planètes, provoque une différence vibratoire dans leur entourage, aussi bien dans ce que l’on nomme la Lumière astrale que l’action des forces magnétiques. Cette combinaison d’influences crée une modulation de sons, une musique imperceptible à l’oreille humaine, appelée Musique des Sphères ou lyre Apollon.

La musique des sphèresLes dernières découvertes scientifiques démontrent que les amas de galaxies sont des regroupements de plusieurs dizaines à plusieurs milliers de galaxies, toutes reliées entre elles par la gravitation.

Ces amas peuvent être à leur tour assemblés en super-amas regroupant des centaines de milliers de galaxies. Notre galaxie, la Voie lactée, appartient donc à un super amas appelé Laniakea (terme hawaïen qui signifie « horizon céleste immense »).

L’image de synthèse ci-contre nous donne un aperçu du vaste réseau que représenterait l’univers dans lequel tout est lié. Mais l’Enseignement hermétique va encore plus loin que cela, et l’explication dépasserait le cadre de cet article.

 

La musique des sphères

La musique des sphères Ainsi, certaines planètes produisent entre elles des harmonies et d’autres des disharmonies. On pourrait comparer cela à des genres particuliers de musique qui pourraient, pour les unes, apporter le calme et pour d’autres, une influence chaotique.

Tout cela, bien sûr, se situant à l’échelle de notre système solaire, pour ne pas aller plus loin.

L’Enseignement hermétique nous dit aussi (et cela commence à être bien clair pour la science) que chaque son est lié à une couleur de manière très étrange.

Pour les Initiés, l’univers est un gigantesque instrument de musique qui émet les SEPT sons primordiaux divins tout comme le prisme émet les Sept couleurs fondamentales.

Les anciens mages de l’Antiquité, savaient l’importance de la véritable astrologie, celle qui instruit du secret des SEPT planètes sacrées fondamentales qui, elles-mêmes sont également septénaires dans leurs expressions. Le jeu de forces qu’elles exercent entre elles donnent une musique qui est le chant de l’univers. Dans ce chant se cache un des secrets les plus profonds de l’Hermétisme appelé la Lyre d’Apollon.

Celui ou celle qui détient l’Arcane des « cordes sacrées » – dit l’Enseignement – possède la véritable connaissance de l’Être. Chacune de ses « cordes » (cordes qui n’ont rien à voir avec la théorie scientifique du même nom) s’étend sur le clavier infini du Cosmos et vibre d’une Eternité à l’autre. Dans la Musique des Sphères, se cache toute la profondeur de l’existence même de l’Être en une symphonie orchestrée par un Divin musicien.

Avec le cœur

Guillaume Delaage