LES FORMES PENSÉES

Les formes pensées sont des productions issues directement du mental de chaque être humain. Au cours des millénaires, nous avons accumulé d’innombrables formes pensées, c’est-à-dire de la matière mentale que nous avons fini par concrétiser sur le plan matériel, pour en faire des idéaux ou autres certitudes auxquels nous croyons.

Les formes pensées

Ces énergies ont été alimentées par des millions d’individus au point d’en faire des opinons affirmées et nourries durant de longs siècles, tant il est vrai que l’énergie suit la pensée. Ces formes pensées se cristallisent dans notre mental concret, et finissent par devenir une partie des individus qui s’identifient à elles. En permanence nombre d’entre nous, alimentent ces formes pensées qui finissent par conditionner notre vie, et cela est vrai pour toutes sortes de pensées répétitives qui s’ancrent dans la personnalité.

Les exemples pourraient être nombreux. Imaginons qu’une personne, comme c’est souvent le cas, se laisse aller à des pensées malsaines. Par sa vie et ses activités quotidiennes, elle va les oublier en raison de sa focalisation sur les affaires courantes de sa vie. Mais comme elle ne sait pas maîtriser son mental, les formes pensées qu’elle aura alimentées, planeront en permanence tout autour d’elle comme une sorte de brume. Les formes pensées

Lorsque cette personne ne sera plus accaparée par son travail ou ses différentes activités et qu’elle sera au repos et qu’elle utilisera donc moins son mental, c’est alors qu’elle ressentira la pression des pensées malsaines qui reviendront vers elle et devra y céder si elle deviennent trop puissantes.

 

Ainsi l’être humain est, la plupart du temps, le jouet de ces énergies, qu’il alimente sans cesse en leur donnant vie et force. Ce processus est, entre autre, un dangereux mécanisme qui crée une illusion supplémentaire sur le plan matériel, obscurcissant la conscience.

Si, par exemple, nous nous représentons une image négative, une situation négative et que nous l’amplifions par nos pensées et nos émotions, celle-ci va « gonfler » tout autour de nous et nous étouffer.

C’est généralement ainsi que se produisent les évènements négatifs dans notre vie car nous leur donnons trop d’importance et notre peur les fait grossir et devenir monstrueux. Si l’on assimile consciemment que tout cela n’est que le fruit d’une illusion, alors ce ballon de baudruche se dégonfle et devient insignifiant

 

Le mental et la pensée

Un Maître disait un jour : Apprenez que le penseur, la pensée et l’instrument de la pensée sont de nature diverse, mais « un » dans la réalité ultime. Agissez comme le penseur et apprenez qu’il n’est pas juste d’asservir sa pensée à la bassesse d’un désir séparateur. L’énergie de la pensée doit être employée pour le bien de tous et pour collaborer à l’accomplissement du plan de Dieu. Ne l’utilisez donc pas à des fins égoïstes.Les formes pensées

La pensée est fille du mental. Les deux sont essentiels dans notre action sur le monde physique mais il ne faut surtout pas leur donner plus d’importance qu’ils n’en ont. Ils sont une barrière d’une grande densité qui bloque toute manifestation de l’Être intérieur véritable qui Lui, se situe sur un plan supérieur de conscience.

La dualité entre notre conscience animale et notre conscience spirituelle est donc à ce point marquée, que seule une très faible Lumière peut passer de l’un à l’autre. Ainsi l’être humain est le principal artisan d’une illusion qu’il forge en permanence, et qui le prive de sa véritable nature. C’est aussi de cet aspect qu’il est question dans les séminaires que je propose.

 

Avec le cœur

Guillaume Delaage