LES MOTS SACRÉS

Les mots sacrés – 18/03/2017

Beaucoup de personnes en Occident comme en Orient ont entendu parler des mots sacrés OM ou AUM. En Inde, les pratiquants en connaissent la valeur profonde et ne la chantent que lors de certaines cérémonies ou actes spirituels. Mais si l’on se pose réellement la question de savoir quelle est la signification profonde du OM ou AUM, celle-ci reste souvent en suspens, faute d’explication.

 

Les mots sacrés

Les mots sacrés

Le Om

En Inde c’est le plus solennel de tous les mots. Il est considéré comme un mantra que l’on ne doit pas prononcer à la légère, ce que font malheureusement beaucoup de personnes en Occident. Du reste, ces dernières, l’utilisant à tort et à travers, n’obtiennent aucun résultat.

Ce mot est une vibration propre à la phase de création dans laquelle se situe actuellement notre système solaire. En conséquence, il doit être prononcé non seulement avec respect, mais sur la note juste. De plus, ce mantra comme d’autres tels que la prière appelée Pater ou encore la Grande Invocation, ne trouvent une certaine efficacité que s’ils sont dits sur le plan mental avec conscience.

Cela implique, de la part du pratiquant, de travailler particulièrement sur ce plan, de manière à bien le maîtriser. En effet, comme je le dis dans mon livre : « Le choix atlante », nous avons trop tendance à confondre la spiritualité avec le monde émotionnel qui est en nous, ce qui a pour conséquence de freiner la progression spirituelle. Toutefois agir sur la plan mental ne veut pas dire non plus saturer l’intellect et l’objectivité donc la raison.

Lorsque ces sons ou mantras sont prononcés correctement, ils atteignent une réelle efficacité, dans le cas contraire leur effet n’est que temporaire et n’agit que dans l’aura de la personne. Les Maîtres de Sagesse nous disent que le AUM sacré, n’a de valeur qu’à cette seule condition et que son efficacité réelle ne peut être ressentie que lorsque le pratiquant travaille en dehors de tout égoïsme avec un mental clair, pur et maîtrisé.

En revanche, il est dit aussi que la personne qui l’entonne après avoir commis une faute grave, ne fera qu’attirer dans son aura des « forces invisibles qui, sans cela, n’auraient pu se frayer un chemin à travers l’Enveloppe Divine ».

AUM est à l’origine du mot Amen (AUMen) qui, contrairement à ce que l’on croit n’est pas d’origine hébraïque, mais chaldéenne. C’est dans ce pays qu’il fut transmis, lors de la captivité de Babylone. Toutefois, c’est en Inde que l’on doit rechercher sa transmission, lorsque les Aryas des premiers temps le rapportèrent de la lointaine Atlantide.

 

Saturne et la Rétribution

Une fois de plus, nous devons tirer une leçon de tout cela. Jouer à l’apprenti sorcier, sans connaître les fondements de la Science sacrée, peut conduire à de réels problèmes. C’est pourquoi l’humilité est toujours le rempart qui évite bien des désillusions. Avancer pas à pas avec patience, comme ne cesse de le dire, par exemple, le Grand Adepte Franz Bardon dans ses ouvrages, est un gage de sureté.

Attention donc aux faux prophètes qui fleurissent depuis quelques décennies dans le champ  marécageux du new age. Beaucoup de personnes aujourd’hui profitent de l’internet, de youtube et autres médias pour affirmer beaucoup de mensonges enrobés de quelques phrases d’authentiques vérités hermétiques.

Les mots sacrés

La planète Saturne

C’est là un des pièges les plus dangereux. Chacun donc doit demeurer très vigilant surtout en cette période où, comme je l’ai dit dans mon livre « Le choix atlante » nous entrons le 20 mars 2017 dans le Cycle de Saturne qui va se poursuivre pendant 36 années.

Ces Cycles furent données pour la première fois depuis très longtemps par un Maître de Sagesse au début du XXe siècle. Il n’est pas connu de l’Astrologie existante, mais était étudié de manière précise dans la lointaine Atlantide, en Inde et en Égypte.

Nous sortons actuellement du Cycle du soleil qui fut dans ces 36 années passées la révélation de beaucoup de choses dans ce monde.

Saturne est la Rétribution, le Karma qui va procéder à un équilibrage et mettra chaque nation et chaque être humain face à lui-même, à ses responsabilités. Saturne est reconnu symboliquement pour sa rigueur et c’est donc en ce sens que progressivement les choses devraient s’accentuer, pour prendre fin en 2053, selon cette ancienne tradition.  La dernière fois, dans notre histoire récente, que le Cycle de Saturne se manifesta fut en 1765 pour finir en 1801. Il serait intéressant d’analyser les évènements de cette portion de l’Histoire.

Avec le cœur

Guillaume Delaage