LES MYSTERES INITIATIQUES GAULOIS

Les Mystères initiatiques gaulois – 04/30/2016

 

Les Mystères initiatiques gaulois

La prise d’Alésia

Lorsqu’en 47 avant J.-C. Jules César prit la ville d’Alesia, il porta un coup fatal aux Grands Mystères de la Gaule. Ainsi sonna la dernière heure de l’Initiation de ce qui allait, plus tard, devenir la France.

Le Paganisme qui faisait l’honneur de la religion et de la liberté des Druides, allait s’effacer comme s’effacèrent dans tout le Bassin Méditerranéen, peu à peu, toute forme « visible » de temples où était enseignée la Doctrine Hermétique.

Cette histoire nous conte que la garnison d’Alésia fut massacrée avec tous ses habitants, mais aussi les Druides, les prêtres du Collège et leurs néophytes. La ville fut pillée et rasée jusqu’au niveau du sol. Des archives uniques disparurent à jamais.

 

Les Mystères initiatiques gaulois

Les Mystères initiatiques gaulois

Vestiges archéologiques de la ville de Bibracte

Non loin de là, la ville de Bibracte, très célèbre dans le monde antique périt, elle aussi, quelques années plus tard. De culture très ancienne, elle renfermait les fondements mêmes de la tradition celto-gauloise. Son Collège druidique était très réputé dans toute l’Europe pour la qualité des Enseignements qui étaient dispensés. On peut même dire qu’avec les 40 000 élèves qu’elle contenait, elle était le creuset européen des Grands Mystères, tout comme Thèbes l’était pour l’Égypte.

Elle possédait aussi un complexe architectural, avec un amphithéâtre entouré de statues colossales et pouvant contenir 100.000 spectateurs.

Des fontaines, des bains publics, mais aussi des fortifications et des murailles, dont la construction remontait à des temps immémoriaux. Elle fut pourtant saccagée et ses trésors occultes furent détruits par le feu.

Les Mystères initiatiques gaulois

Représentation fictive d’un druide dans la forêt

C’est dans cette ville (près d’Autun) que disparurent d’Europe les structures de l’Initiation druidique. Rome, et surtout la main de César, accomplirent la terrible mission qui consistait à tuer l’Initiation.

Regardez les couleurs romaines et celles, bien des siècles plus tard, arborées par les Nazis et vous trouverez les similitudes et les caractéristiques propres à l’Ordre Noir. Voyez l’esclavage et la condition des êtres humains de l’époque, considérés comme des animaux.

C’est effectivement au sein de Rome que naquit, à partir du premier siècle de notre ère, le plus terrible des obscurantismes. En effet le druidisme authentique disparut, les gnostiques furent en grande partie décimés, le christianisme naissant infiltré, et les Écoles d’Alexandrie et d’Athènes éteintes plus tard.

Le glas sonna au Ve siècle de notre ère, car la Doctrine Hermétique n’était accessible qu’à de très rares Initiés, et certains même payèrent de leur vie leur amour de la Vérité. C’est pourquoi il est bon de se rappeler que l’Europe et particulièrement la Gaule, furent un creuset des Mystères antiques véhiculés par le grand Paganisme Gaulois.

Avec le cœur

Guillaume Delaage