ANNE OU LA MÈRE DU MONDE

ANNE OU LA MÈRE DU MONDE

 11/03/17

Anne ou la Mère du Monde, fait référence à de nombreux mythes dans diverses traditions . Dans mon livre « Thot-Hermès », j’aborde le thème de la Mère et l’Enfant, connu des milliers d’années avant l’ère chrétienne. Dans l’antiquité grecque, par exemple, existaient les Mystères de Déméter qui étaient dispensés dans la ville d’Éleusis, centre initiatique important. Pourquoi ce mythe de la Mère Divine?

 

Mystes et Mystères

Anne ou la Mère du Monde

F. Leighton – Le retour de Perséphone

Le drame des Mystères de Déméter (Les Mystères dans l’Antiquité étaient les rites secrets réservés au Initiés – Vient du grec mustêrion) représente Perséphone, sa fille, emportée par Pluton, ou Hadès, au royaume des morts. Lorsque, finalement la mère l’y découvre, elle la voit installée comme reine du royaume des Ténèbres.

Les allégories du symbolisme initiatique nécessitent des clefs qui ont toujours été celles qui différencient les initiés (par l’Enseignement hermétique) des profanes (les religions). Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire et depuis les temps les plus anciens, les perles de Connaissance n’ont pas été données « aux pourceaux » comme il est dit dans l’Évangile. Que signifie cela ?

En ce qui concerne l’Initiation, donc de spiritualité, il n’a jamais été question et il ne sera jamais question de la recherche d’une élite. A l’inverse ce n’est pas pour autant que tout doit être dit à tout le monde, car avant de savoir il faut préalablement travailler sincèrement à notre purification personnelle et apprendre à OUVRIR NOTRE CONSCIENCE.

 

 

 

Savoir se purifier

Sans cela les Portes de l’Initiation resteront fermées. C’est pour cela que les « perles » ne seront jamais données aux « pourceaux » c’est-à-dire à ceux qui sont « sales », en d’autres termes à ceux qui ne font pas l’effort de se purifier dans leur personnalité et leur conscience, en suivant les Lois universelles. Ainsi toutes les Traditions se servent-elles de l’allégorie et du mythe pour faire passer certains messages dans l’inconscient collectif.Anne ou la Mère du Monde

Mais revenons au mythe de Déméter. Quelle en est la signification ? La Mère du Monde est la Source de toute chose dans l’univers et c’est pourquoi on retrouve son importance dans nombre de religions et textes sacrés.

L’Église n’a pas échappé à la règle et c’est grâce à des papes, des prêtres ou des moines initiés, que certaines vérités ont pu être préservées.

Ainsi Albert le Grand, alchimiste, astrologue et mage étudiant en sciences occultes, mais aussi évêque de l’Église catholique romaine, déclare que la Vierge céleste se lève au-dessus de l’horizon le 25 décembre, date à laquelle est fixée la Naissance de Jésus. Mais avant cette Naissance divine que s’est-il passé ?

 

Anne ou la Mère du Monde

Anne ou la Mère du Monde

La Mère du Monde – Détrempe de N. Roerich – 1930

Ainsi Sainte Anne, mère de Marie, part à la recherche de sa fille, emmenée en Égypte par Joseph. Et voilà qu’une fois de plus nous assistons à une transposition des mythes comme cela se fait depuis des millénaires. Marie est la Vierge pure immaculée, comme est toujours représentée la Vierge Céleste, gracieuse, portant des épis de blé dans ses mains, assise sur un trône ou encore allaitant souvent un enfant, comme le fait Isis avec Horus.

Anne, mère de Marie dans les Évangiles, est la mère de Celle qui porte l’Enfant. Elle est la désignation de l’An mésopotamien  et plus tard de l’Ana chaldéen ou Anaïtis, le double du dieu Anou.

Anne ou la Mère du Monde

Le sommet de l’Annapurna

Mais comme toutes ces étymologies ont une même racine il nous faut remonter encore plus loin dans les temps mythologiques, pour comprendre un principe universel qui touche à la Création. La Materia Prima, celle qui tisse le monde et les mondes, la Binah des kabbalistes est aussi la Prakriti des vieilles traditions indiennes.

Ainsi Durga l’épouse de Shiva est aussi appelée Anna…Annapurna la Lumière astrale descendant de l’Anima Mundi, cette Vierge de Lumière la Mère du Monde, qui est source de vie dans tout l’univers.

C’est aussi pourquoi le plus haut sommet du monde l’Annapurna (nom sanscrit signifiant « Déesse des moissons) est aussi immaculé que la Vierge Céleste. Et ce n’est pas un hasard si ce lieu est la résidence des Grands Maîtres de Sagesse.

Avec le cœur

Guillaume Delaage

Guillaume Delaage