LA TRAME D’OR INFINIE

05/06/2014

En raison de l’attachement à son corps et à sa personnalité, l’être humain a le sentiment viscéral qu’il est une entité séparée des autres. Cet égoïsme propre à l’évolution actuelle de l’humanité conduit tout un chacun, à se considérer donc comme une entité isolée. Cela est vrai pour l’ego car, en apparence, nous avons tous des corps et une vie différents. Mais qu’en est-il de l’être humain dans son aspect plus subtil ?

L’Enseignement hermétique nous dit que chaque individu possède plusieurs corps dont le corps éthérique qui, entre autres, est chargé de distribuer la vitalité dans le corps physique, tout en étant un « pont » avec le corps astral. Cette qualité en fait un vecteur qui, associé aux corps éthériques des autres êtres humains, forme un lien indéfectible.

Ce lien se crée avec le corps éthérique planétaire qui se ramifie aux corps éthériques des autres planètes environnantes. Ces dernières sont elles-mêmes reliées à un corps éthérique encore plus élevé, qui est celui de notre soleil, pour former donc le corps éthérique du système solaire dans son ensemble. Enfin, celui-ci est en liaison, comme le souligne l’Enseignement hermétique, aux corps éthériques de six autres systèmes solaires voisins qui, entre eux, forment une Unité cosmique.

Et la chaîne continue ! En effet, ces groupes stellaires sont eux-aussi unis à d’autres systèmes, pour former le champ éthérique de l’espace…et ainsi de suite à l’infini ! On peut donc voir que tout, dans l’univers, est en interconnexion et que rien ni personne n’est isolé, dans la globalité des mondes. « Tout est dans Tout » dit la formule hermétique. En effet, ces énergies circulent et relient chaque chose, chaque entité, dans une Trame d’or infinie, qui est la Matrice de l’Univers.

Tout, dans la Création, est donc en relation, quelque soit la distance ou le temps. C’est un des Grands Arcanes de l’Hermétisme. Aujourd’hui, la physique quantique commence à s’interroger sur ces interactions. C’est ainsi qu’en dehors de toute idée religieuse ou « new-agiste », on peut aisément comprendre pourquoi les Grands Sages ont toujours prôné l’importance du Service et de la Fraternité humaine, non pas comme un idéal, mais comme un fait de la Nature.

Avec le cœur

Guillaume Delaage