PREMIERS PAS VERS L’ÉVEIL DE LA CONSCIENCE

Premiers pas vers l’Éveil de la conscience – 10/02/2015   – 

Notre conscience est-elle dépendante de ce monde si « attractif »  qui peut nous vider de nous-mêmes?  Si nous n’y prenons pas garde que se passe-t-il? . C’est justement en ce sens qu’il paraît nécessaire plus que jamais d’être vigilants et ferme face à l’inertie spirituelle. Il devient alors fondamental d’effectuer les premiers pas vers l’Éveil de la conscience. Ce monde accapare de plus en plus nos sens, notre intellect, nos instincts. Le fondement culturel et social dans lequel nous vivons nous éloigne graduellement de nos racines spirituelles profondes. Ceux qui sont à l’écoute d’eux-mêmes, ceux qui ont une orientation spirituelle perçoivent distinctement que peu à peu diminue la capacité à réagir à ce malaise.

 

Le mental est un cheval indomptable, sauvage, si l’on ne connaît pas les moyens de le maîtriser. Celui ou celle qui parvient à le domestiquer peut finalement mener une vie plus harmonieuse, créative et abondante. Si une personne parvient, d’une certaine façon à maîtriser ses pensées, en ayant une conscience claire, elle peut fortifier et élever son mental et partant, ouvrir un plus vaste chemin à la conscience.Premiers pas vers l'Eveil de la conscience

Il n’entre pas dans le cadre de cet article d’aborder cette dimension de l’être, mais plutôt de considérer le problème sous un aspect plus simple et accessible.

Combien de chercheurs sincères se trouvent désorientés tant il est vrai que la majeure partie des sujets touchant à l’étude de la conscience demande une connaissance préalable qui déroute beaucoup de débutants ?

Lorsqu’on commence à maîtriser son mental et à lui donner la meilleure orientation possible, on parvient alors à avoir une vie plus harmonieuse et équilibrée dans bien des domaines.

Il faut déjà comprendre qu’en maîtrisant nos pensées on peut avoir une conscience plus claire et ne plus être soumis aux aléas de la vie.

En incise et bien que cela soit de prime abord surprenant voire choquant, sachons que nous ne « possédons pas une âme ». Nous avons bien sûr un corps physique qui est un véhicule adapté à ce monde, véhicule que l’on doit protéger et soigner, mais que notre vraie personnalité est l’âme qui n’est pas indépendante du « je » mais bien l’élément directeur de notre vie.

Nous n’avons donc pas une âme, NOUS SOMMES L’ÂME. Une âme dans laquelle on peut trouver plusieurs degrés d’expression ou de conscience, allant du plus bas au plus élevé.

Ces termes du reste ne sont pas exacts, car l’âme est une unité insécable qui ne peut être décomposée que pour offrir à notre conscience objective et limitée une base de raisonnement. En disant que nous n’avons pas une âme mais que NOUS SOMMES l’âme cela n’est pas un effet de langage, mais un premier pas vers l’orientation de soi.

Nous sommes une âme exprimée dans un corps à des degrés d’évolution différents. Le but est de dévoiler peu à peu ces étapes en soi, de sorte qu’un jour proche ou lointain la Lumière totale puisse se faire en nous pour que nous soyons pleinement révélés.

Premiers pas vers l’Éveil de la conscience

En affirmant cela et en l’intégrant en nous chaque jour davantage, nous nous plaçons dans une identification volontaire à notre Réalité intérieure, de sorte que nous refusons le fait de nous identifier à notre petit ego c’est-à-dire à notre corps et à notre personnalité.

Pour cela, une Loi importante est celle du mentalisme que tout le monde connaît maintenant, et qui s’énonce ainsi: Le Tout est Esprit, l’univers est mental. Si le Tout est Dieu (peu importent les qualificatifs donnés) et que Dieu est Tout, c’est que nous sommes englobés dans ce Tout.Premiers pas vers l'Eveil de la conscience

Nous ne sommes pas en dehors du Tout mais bien dans le Tout. La Réalité de l’Univers est Esprit et l’Univers lui-même, est Mental c’est-à-dire qu’il existe dans l’Esprit du Tout, dans l’Esprit de Dieu.

La nature profonde de Dieu est inconnaissable, nous ne pouvons que l’appréhender. On ne peut rien Lui retrancher ni rien Lui ajouter, ni L’augmenter ni Le diminuer. Il est Infini, Absolu, Éternel et Inéchangeable. Il est Indéfinissable à nos sens en tant que Tout, mais nous pouvons Le discerner par Son émanation dans l’univers matériel, par le phénomène de la vie, la matière, l’énergie.

En d’autres termes, tout ce qui est apparent à nos sens. En revanche Son Esprit, par Lui-même est Indéfinissable, Inconnaissable, mais toutefois Esprit Universel, Infini et Vivant.

 

 

Le travail du mental

L’homme possède un mental dont il se sert à chaque instant en bien ou en mal. La majeure partie des individus ne sait même pas qu’ils ont un mental créateur, ils ne pensent qu’au « moi » de leur intellect, de leur ego, plutôt qu’au « Moi de leur conscience spirituelle» qui est leur véritable nature, et qui s’exprime, entre autre, par l’aspect le plus élevé de leur mental.

On peut polariser son mental. Mais de quelle façon? Avant tout, il faut savoir que nous ne connaissons pas les choses elles-mêmes, mais l’effet produit par elles sur notre conscience. Quand nous regardons un objet ce n’est pas cet objet que nous trouvons dans notre cerveau mais l’image de cet objet comme dans un miroir.

Cet objet n’est donc qu’une illusion provoquée par les rayons lumineux réfléchis par ces objets. Dans notre vision du monde il en est de même, nous ne connaissons pas les choses en elles-mêmes mais leurs images illusoires. L’intellect est le grand meurtrier du réel – disait H.P.Blavatrsky – que le disciple tue le meurtrier.Premiers pas vers l'Eveil de la conscience

Cela revient à dire qu’il nous faut absolument nous débarrasser de l’illusion dans laquelle nous entraîne l’intellect, celui-là même qui nous force à croire que seul l’ego englué dans la matière est réel alors qu’il ne doit être qu’un instrument.

Souvenez-vous, nous ne sommes pas l’ego nous sommes l’Âme. L’ego bien que faisant partie de nous-même n’est qu’un instrument le temps d’une vie et pas autre chose. Voilà pourquoi la discipline de soi est importante sur le Chemin intérieur.

Avoir une pensée claire, ne pas se soumettre à tous les désirs et les tentations anarchiques mais laisser chaque fois la volonté dominer notre nature inférieure. Cela n’est pas facile surtout au début, mais à petits pas, en acceptant les échecs avec humilité on y parvient, chacun à son niveau.

C’est la volonté qui détermine notre évolution. Ainsi nous devons choisir nos pensées et éviter, autant que faire se peut, de laisser notre mental inférieur (ce cheval fou) nous guider à sa guise. En pratiquant ces exercices, les pensées négatives ne manqueront pas de surgir mais là encore il faut agir en conséquence. Faut-il laisser ces voleurs entrer dans notre Demeure (notre conscience) et tout saccager?

 

 

Être en interactivité

C’est dans ces moments où l’on sent qu’on perd pied, que la prière et la méditation revêtent un caractère salvateur. Peu à peu, la pensée se stabilisera grâce à la volonté, les émotions primaires laisseront la place à des sentiments élevés et une certaine clarté surgira dans la conscience. C’est le début de la Paix si chère à ceux qui sont parvenus sur le parvis menant à l’Ego divin.

En fait, nous ne faisons que donner des noms à des vibrations qui perçues par nos sens s’inscrivent dans notre mental. Les pensées, les désirs, les actions, la matière, sont toutes de même nature c’est-à-dire constituées par des vibrations. Mais leur expression est différente. L’Hermétisme dit que tout baigne dans une même énergie universelle.Premiers pas vers l'Eveil de la conscience

Ce n’est que notre conscience objective, notre éducation, qui nous font considérer les formes et les faits séparément. Par cette énergie, toutes les manifestations physiques ou mentales, tous les sentiments sont en relation directe les unes avec les autres. Pour employer un terme moderne: en interactivité, tout comme des êtres humains qui se baignent dans une piscine, sont reliés entre eux par la même masse d’eau.

Si l’on venait à induire un courant électrique de faible intensité dans cette piscine, toutes les personnes qui s’y baignent pourraient le sentir sans se toucher pour cela. Il en est à peu près de même pour l’Énergie Universelle dans laquelle tout correspond, rien n’est indépendant puisque contenu dans le Mental Divin.

Mais là encore, existent une infinité de degrés. La plupart des difficultés qui surviennent à ceux qui sont sur la voie de la maîtrise du mental, vient de ce qu’il ne savent pas faire la distinction entre, eux qui connaissent, et leur mental, instrument au moyen duquel ils obtiennent ces connaissances.

 

À la recherche de l’Âme

Ce problème peut paraître anodin, mais il cache en fait un grand principe : celui de ne pas s’identifier à ce qui n’est pas le Moi profond en nous. De même que notre corps est un véhicule pour nous mouvoir dans ce monde, de même notre mental est un instrument sur lequel nous devons jouer pour maîtriser notre environnement dans l’univers.

Il est vrai que le travail n’est pas simple. Beaucoup de personnes se prennent pour leur corps, d’autres qui passent à un échelon supérieur se prennent pour leur mental, leurs pensées… L’affaire est complexe. Notre mental est comme nous l’avons fait. C’est par lui que nous pouvons connaître. Nous ne pouvons le transformer qu’au prix d’un long effort, par la qualité de nos pensées, de nos sentiments, la compréhension de nos défauts et qualités (comme le suggère le Grand Adepte Franz Bardon) ainsi que des habitudes, véritables rivets dont le subconscient se sert, pour achever le travail du mental.Premiers pas vers l'Eveil de la conscience

Chaque mental à son taux vibratoire en perpétuel mouvement, et tout ce qui nous arrive de l’extérieur entre dans ce tourbillon en modifiant la nouvelle perception qui modifie l’ensemble déjà existant.

Même l’oeil est trompé par les vibrations qu’il reçoit car il les modifie. En quelque sorte nous voyons le monde à travers un filtre coloré, empli d’aberrations, comme le disait l’Apôtre Paul.

La partie profonde de notre âme est donc bel et bien isolée du conscient, à tel point que dans la majeure partie des cas, elle ne peut même pas se mettre en évidence ou même s’exprimer.

Il faut donc commencer par dompter notre mental, lui donner petit à petit une inclination tangentielle pour le changer graduellement, par des pensées justes et des sentiments maîtrisés. Que nous soyons à l’état de veille ou de sommeil, nous sommes toujours en train de construire notre mental qui est le grand créateur d’illusion appelé maya par les Hindous.

Il véhicule depuis fort longtemps des pensées qui ont créé en lui un monde particulier qu’il réfléchit, et auquel il croit. Ainsi, aux pensées et suggestions qui nous viennent du dehors, nous allons répondre avec les matériaux que notre mental a jadis assimilés. Si notre mental est composé de matériaux fins et élaborés, les pensées triviales et vulgaires n’entreront pas en lui, et l’inverse est aussi vrai.

 

L’influence des pensées et des émotions

Ainsi, si nous sommes en contact avec une personne dont les pensées sont élevées, cette personne va, par induction volontaire ou involontaire, nous envoyer des pensées qui vont élever les nôtres et ce concours de vibrations va, par une loi naturelle élever le taux vibratoire de nos pensées.

C’est pourquoi aussi, par un pareil échange, les pensées de personnes qui vivent harmonieusement ensemble vont tôt ou tard s’accorder mutuellement, ce qui nous fera dire qu’elles se ressemblent. Il en est de même pour une famille qui, aux yeux des étrangers, va avoir des points communs, mais il en est aussi de même pour une ville ou pour un pays.

Sur le plan individuel, la pensée d’une personne sage ne va pas nous influencer ou entrer et éclore tout de suite dans notre mental. Elle va d’abord germer, puis grandir, pour ensuite s’épanouir. C’est pourquoi l’Enseignement hermétique multimillénaire est toujours subséquent à la façon dont l’enseignant la présente.

Premiers pas vers l'Eveil de la conscience

© GD

Mais le cas peut être le même pour des pensées négatives si l’on veut bien se laisser imprégner. Par la pensée on édifie le mental pour passer à des octaves supérieures de vibrations. Le phénomène de notre propre pensée vient de notre plus tendre enfance, par l’éducation que nous avons reçue et ensuite à travers les influences idoines tout au long de notre vie.

Mais il faut savoir qu’il y a une prédisposition innée chez l’être humain à se comporter selon l’héritage de ses existences passées mais aussi de son éducation voire de son hérédité en d’autres termes du Karma.

De notre capacité d’observation dépend la pensée que l’on va construire. D’où l’intérêt d’être réellement « éveillé » au sens traditionnel du terme, car sinon une relation erronée entre l’objet observé et l’observateur vont produire une multitude de pensées complètement faussées.

C’est à partir de là que l’on croit connaître une chose alors qu’elle est son contraire. On raisonne juste sur des données inexactes. Une évolution ne peut se produire que s’il y a relation consciente entre la pensée transmise par notre mental et notre Moi profond. La première faculté à développer pour éveiller nos facultés latentes est donc l’attention.

Sans l’attention nous allons vers des gouffres d’inconscience (Voir mon livre Thot-Hermès les origines secrètes de l’humanité de G. Delaage, Éditions Moryason) Prenons un exemple : imaginez deux personnes qui observent un tableau.

La première n’est pas esthète et va regarder une forme sur une toile ce sera là sa seule observation. La seconde, un artiste, va observer les nuances de couleurs du tableau, l’harmonie du trait, l’expression qu’a voulu donner le peintre. Alors que la première personne a fait vibrer ses pensées à un taux très bas, la seconde a considérablement augmenté son taux vibratoire, son attention a été plus grande, et cela va participer à une plus grande évolution.

Le résultat est que la seconde personne a réduit le faisceau d’inconscience de son expérience en recevant un plus, pour son Moi profond par rapport à la première qui est passé sans le savoir a côté de beautés qu’elle ne peut pas soupçonner. C’est là le premier pas vers l’Éveil.

Mais songez encore à une troisième personne qui plus éveillée, percevra d’autres expressions inconnues des deux autres. C’est donc par l’attention que nous pouvons augmenter notre libération. L’observation conduit à la pensée claire, à sa maîtrise.

 

 

Comment se polariser

« Il n’y a rien de nouveau sous le soleil » fait-on dire à Salomon. Depuis le siècle dernier, on nous rebat les oreilles avec des techniques de pensées dites positives. Chaque auteur y a mis du sien, avec plus ou moins d’intelligence. Et aujourd’hui la chose semble tombée dans le bon sens populaire. « Sois positif » « Vois le bon côté des choses » dit-on sans cesse.

Mais voilà, le problème est qu’il ne s’agit pas de le dire pour le faire! En fonction de ce que nous avons vu concernant le mental, la conscience, la pensée, le subconscient, il est peu probable que la méthode Coué marche à tous les coups, bien qu’elle soit efficace. Tout le monde connaît ce proverbe : « C’est en forgeant qu’on devient forgeron » Il en est de même pour polariser son esprit. Il y a quelques années une étude américaine nous donnait les statistiques suivantes :

95% des problèmes humains proviennent d’un esprit négatif. Ce chiffre inclut les problèmes de timidité, d’anxiété, de stress, de mésententes familiales, d’échecs financiers, de mauvaise mémoire, de malheurs etc. Il a été découvert qu’en rééduquant l’esprit créateur à penser de façon positive au lieu de négative la plupart des problèmes psychologiques disparaissent.

Nous voyons donc que les pensées sont des choses et qu’elles provoquent une réalité. Avant qu’une maison devienne matériellement réelle et solide, elle n’était qu’une idée sur le plan de l’architecte. C’était une pensée qui, par l’action, est devenue une forme, une chose. Cela se passe de même pour la maladie, la guérison et pour ce que nous pouvons voir dans notre univers. Avant d’être matière un objet était une pensée et de pensée il est devenu une chose.Premiers pas vers l'Eveil de la conscience

Donc les pensées sont des choses qui d’invisibles deviennent visibles. Au fond, si l’on analyse la plupart des réactions humaines, nous voyons que le mental se polarise, la majeure partie du temps sur ce qui le fait souffrir.

Cela vient du fait que les vibrations-pensées émises au moment de la souffrance sont plus difficiles à supporter que les images de joie ou de bonheur. On dit bien que le malheur « frappe », alors que le bonheur « satisfait ».

Si l’on prend ces deux mots, « frappe » et « satisfait », inutile de dire quel est celui qui va le plus faire bouger le subconscient et le mental en fonction de notre éducation. En somme, on nous a habitué depuis toujours à considérer les faits selon des facteurs de bonheur ou de malheur.

 

Bonheur et malheur

Qu’est-ce que le malheur sinon un moindre bonheur? Tout est attitude d’esprit, relaté d’une manière manichéenne. Ou l’on souffre ou l’on est heureux. Pourtant, les Lois hermétiques nous disent que l’on peut se polariser et passer du malheur au bonheur en changeant notre état mental. Ainsi donc, le succès va aux optimistes, comme la défaite va aux défaitistes, tout dépend où l’on se place sur l’échelle d’intensité.

Prenons l’exemple d’un enfant timide. S’il continue sur cette voie, il va augmenter ses vibrations-pensées sur cette idée qui va le conduire à être un adulte manquant de confiance en lui, et devenir un candidat à l’échec. Que faire? Une simple méthode consiste -puisque les enfants aiment qu’on leur raconte des histoires- ,  à en inventer qui soient de nature à mettre en scène des personnages qui ont confiance en eux.

L’enfant va les écouter naïvement, et elles vont s’imprimer dans son subconscient. Voilà comment par induction mentale positive d’un sujet sur un autre, on peut transformer un caractère.

Mais cela est aussi valable pour les suggestions négatives qu’on lui fait. C’est ainsi qu’un être humain construit sa personnalité, son ego par les multiples suggestions qu’il va former depuis son enfance que se soit par l’intermédiaire des autres ou de lui-même. J’ai volontairement pris un exemple simple pour bien exposer le sujet. La polarisation se fait graduellement. Si quelqu’un est poltron, il ne va pas se dire du jour au lendemain, je ne suis pas poltron.

La négation dans la phrase va donner l’incitation au subconscient de voir la chose comme impossible. Au contraire la personne doit se dire : « De jour en jour je deviens de plus en plus courageux ». Mais à la phrase énoncée, il faut ajouter le sentiment, la sensation d’être courageux, car le subconscient ne fonctionne que par images. C’est exactement ce que nous avons vu plus haut, lorsqu’il était question de l’observateur qui doit voir son objet pour l’assimiler dans son mental.

Premiers pas vers l'Eveil de la conscienceUne phrase simplement énoncée n’atteindra pas son but, si elle n’est teintée d’émotions qui vont activer et élever la vibration qu’est la pensée. Notre esprit n’a pour limites que celles que nous lui donnons.

Si c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en pensant positivement avec les émotions adéquates, que l’on deviendra une personne dont la polarité mentale se fixe sur le côté positif. C’est en réitérant longuement les pensées, en fixant toute notre attention vers elles que l’on obtiendra un résultat satisfaisant.

C’est grâce aux pensées plus élevées que l’on atteindra le but escompté. Une personne qui pense « santé » et qui cinq minutes après repense à sa maladie, ne parviendra pas à changer sa polarité mentale vers la guérison.

Il faut CROIRE à ce que l’on se dit mentalement, et être déterminé à y parvenir. Le subconscient transformera alors réellement n’importe quel ordre donné par celui qui croit en sa réalisation on appelle cela un « miracle ». Il faut toujours encourager les émotions positives et c’est d’autant plus vrai lorsqu’on met cette pratique en œuvre dans le sens de l’Éveil de la conscience.

 

L’homme est ce qu’il pense en son cœur

Nous avons vu que les pensées de même nature s’attirent. Mettez donc de l’émotion dans les pensées positives que vous voulez voir se développer dans votre vie, elles attireront des pensées similaires en vertu de la Loi de Polarité et d’Attraction, dans le vaste océan dans lequel nous baignons tous. N’oubliez jamais que toutes les pensées longuement réitérées finissent toujours par se réaliser.

Si vous voulez réussir dans quelque domaine que se soit, vous ne devez pas penser que vous allez réussir, mais que vous réussissez maintenant. La Bible est riche d’enseignements à ce sujet. Il est dit dans les « Proverbes § 23 – 7 ». L’homme est ce qu’il pense en son cœur.

Premiers pas vers l'Eveil de la conscience

Ceci démontre bien que la pensée et les émotions font de nous ce que nous sommes. Si nous pensons être capables de faire ceci ou cela nous le ferons en vertu de la Loi. Par contre, toujours en référence à la Bible, l’histoire du pauvre Job est édifiante dans le cas inverse.

Pris par des malheurs multiples il dit une phrase qui sonne comme un glas : Mes craintes se sont réalisées. Le pauvre Job n’a fait qu’utiliser à mauvais escient la polarisation de la pensée sur le pôle négatif. Mais à la fin de l’histoire, on nous montre qu’il réussit et devient un homme prospère parce qu’il a suivi le bon chemin, celui de l’action positive.

Nous voyons donc que l’échelle de polarité a plusieurs nuances. David a cru qu’il battrait le géant Goliath, et il l’a battu. Job avait des craintes qu’un malheur ne lui tombât dessus, ce malheur arriva. L’homme est bien, ce qu’il pense être en son cœur.

Pour agir sur le subconscient (je ne parle pas du mental) il faut penser positivement avec émotion, et vous devez croire ce que vous dites. Et sachez que rien n’est jamais perdu pour celui qui refuse d’abandonner. Cela implique bien entendu volonté et persévérance qui sont le ferment de tout progrès spirituel.

Il y a quelques années des chercheurs ont étudié près de 30.000 cas d’insuccès d’hommes et de femmes. Ils ont démontré que le manque de décision venait presque toujours en tête de liste. Ne remets à demain ce que tu peux faire aujourd’hui nous dit le Christ. En effet, l’indécision est une des principales barrières à l’évolution intérieure et donc à l’épanouissement de la conscience.

 

 

Comment atteindre le subconscient?

Certaines personnes se limitent souvent parce qu’elles ont pensé que les choses extérieures les contrôlaient, alors que tout le temps elles avaient en elles ce qui aurait pu tout changer et les libérer de l’esclavage. Ceux qui sont polarisés correctement dans l’aspect positif de leur vie, ont une assurance contre l’échec.

De même que ceux qui sont influençables laissent induire leur état mental par les pensées d’autrui, qui activent leur mental d’une manière plus puissante en les accordant à leur fréquence. C’est ce qui se passe aujourd’hui par l’influence négative de certains médias qui tentent de baisser le niveau vibratoire de la pensée et du mental humain afin de mieux le maîtriser.

Ces actions pernicieuses sont une contre-évolution intentée par des forces obscures qui s’agitent de plus en plus sur notre planète. Le but de ces actions malveillantes est d’obscurcir la Voie qui peut mener tout chercheur vers la Lumière et cette Voie commence par ce qui vient d’être exposé dans cet article.Premiers pas vers l'Eveil de la conscience

Si vous voulez diriger votre subconscient, vos pensées et combattre ces forces qui contribuent à rabaisser l’être humain, pratiquez l’autosuggestion, car votre subconscient ne connaît ni le bien ni le mal, il agit comme vous l’avez programmé. Le subconscient est une partie de vous qui possède d’énormes possibilités. Il est une formidable mémoire.

Il ne peut être dirigé à volonté que par l’habitude et la répétition, en fonction des pensées rivées par l’émotion que vous induirez et enracinerez par vous-même. L’homme résolu qui a confiance en lui et dans les forces qu’il possède, qui a de la volonté et qui sait en faire usage, trouvera sa place dans la vie car il verra sa direction dans le « Ciel » c’est-à-dire au plus profond de lui.

Supposons qu’une personne se lève le matin avec des pensées d’échecs, de difficultés et de chagrin, les autres pensées de même nature seront bientôt attirées, elles s’uniront et augmenteront le trouble et l’inquiétude, rendront plus intense la difficulté sentie, ajouteront un fardeau supplémentaire, et feront grandir la peine heure par heure, jour après jour.

Mais ce n’est pas tout. Les personnes qui vont croiser son chemin seront des personnes d’échecs qui vont concourir à être en harmonie avec ses pensées. De la sorte le malheur arrivera à grands pas.

Par contre si cette personne se lève bien intentionnée, elle verra que l’air est plein d’harmonie, que des sourires se montrent partout et que chaque pas à faire est plus facile que ceux qui sont déjà faits. Des vibrations de pensées seront alors mises en mouvement, et s’activeront de plus en plus.

Cette personne trouvera le bonheur sur sa route, et la « chance » qui n’existe pas en tant que telle, sera son lot quotidien. Certains objecteront qu’il y a des malheurs difficiles à surmonter et que dans la maladie et dans la souffrance tout simplement, il est impossible d’agir de la sorte.

Il est vrai que les malheurs de la vie sont très souvent le fruit du Karma. Que celui-ci paraisse injuste à la personne qui souffre, cela est normal car la méconnaissance de certaines Lois et l’emprisonnement de l’ego ne permettent pas de s’extraire du malheur qui frappe.

Pourtant c’est dans la compréhension des petites souffrances quotidiennes que l’on parviendra à se détacher des grandes. C’est dans les petits exercices sur la conscience, le mental et la pensée, que chacun de nous peut parvenir à l’Éveil. Rien ne se fait d’un coup.

Il faut du temps pour franchir les obstacles. Dans tout ce maelström dans lequel l’être humain se débat il y a également tout le monde négatif qu’il crée ou qu’il attire. Pensez aux larves, aux formes pensées, aux élémentaires si bien connus en Théurgie. Chaque pensée attire une forme invisible accordée à son diapason.

Les formes pensées, les élémentaires font vibrer le clavier des émotions humaines, par l’entremise d’entités négatives. Le but du disciple est d’arriver à contrôler ses états mentaux et émotionnels pour ne pas être le jouet des de ces forces, qui puisent en lui leur énergie.

Comme nous venons de le voir, le contrôle des pensées, des émotions, des habitudes, l’attention, la vigilance sont les ferments d’où jaillira un jour l’Éveil de la conscience. Pour ceux qui voient ce but lointain voire inaccessible sachez que l’Éveil est fait préalablement de mille petits éveils qui surgissent toujours dans la vie de celui qui pratique assidûment avec volonté et persévérance.

La première clef mais aussi la dernière pour grandir sur ce Chemin d’évolution demeure l’Amour et la Compassion.

Ce texte est une introduction succincte, à la présentation du séminaire : « De l’homme animal à l’Homme Divin« , où tous ces thèmes et bien d’autres y sont exposés en détail, associés à des exercices pratiques.

 

Les personnes intéressées par les séminaires sur l’Éveil de la conscience,

sont priées de se diriger vers cette page en cliquant ici.

 
Guillaume Delaage